Décryptage

Plan de prévention de la radicalisation

Les attentats de janvier et novembre 2015 ont mis en lumière un phénomène qui touche depuis quelques années notre société : la radicalisation des jeunes. Proche d’une dérive sectaire, ce phénomène est plus dangereux encore par son caractère plus global et les liens qu’il entretient avec les entreprises jihadistes.

La Caf, dans le cadre de sa mission de soutien à la parentalité, développe en 2016 des actions de prévention de la radicalisation des jeunes, en lien avec les partenaires impliqués, en contact avec les jeunes et leurs familles.

Il s’agit d’une part de former nos professionnels en contact avec les familles afin de leur permettre de repérer les signes de radicalisation et d’accompagner les parents dans la gestion de cette dérive.

Cela commence par faire connaître ce qu’est la radicalisation : un changement de comportement, touchant plus particulièrement les adolescents et jeunes adultes vulnérables, qui peut conduire certaines personnes à l’extrémisme et au terrorisme.

Il s’agit notamment de faire connaître aux familles le Numéro vert créé par le ministère de l’intérieur : 0 800 005 696.

D’autre part, la Caf envisage de soutenir les projets de partenaires ayant pour objectif de prévenir la radicalisation par des actions collectives auprès des jeunes ou des familles. En ce qui concerne les actions liées à la parentalité, celles-ci pourront être intégrées au schéma départemental afin qu’elles puissent être portées en Sarthe par l’ensemble des partenaires concernés par cette volonté d’action.

Au-delà de la prévention des actes de terrorisme qui relève du ministère de l’Intérieur, la Caf, via ce plan de prévention, entend apporter sa contribution aux efforts entrepris contre la montée de ce fléau qui détruit de nombreuses familles.

 

« Retour

Lien Permanent pour cet article : http://www.caf72.fr/plan-de-prevention-de-la-radicalisation/